Pousseur de Barges C.F.T.

intraitable.jpg Le transport fluvial permet de déplacer des centaines de tonnes avec aisance. Pour rester manoeuvrants au lieu de remorquer ( tirer) il est préférable de "pousser".....

Ces bateaux peuvent changer de charges et reprendre leur libertés vers d'autres missions. Ils sont autonomes, dotés de fortes puissances et généralement de deux hélices pour manoeuvrer sur place.

MAQUETTE : Une unité de la CFT (Compagnie Fluviale de Transport)

la cabine de pilotage peut se hisser au dessus des chargements pour faciliter la visibilité.

et pour la maquette P1010098.JPG

Les tirant-d'eau de ces bateaux sont faibles. ( Images du net). Voici comment sont disposés les deux hélices dans leurs turbines.

IMG_4735.JPG

Les deux packs de batteries sont en place. Une pour chacun des moteurs. On devine sous chacun des accus, une durite pour alimenter en graisse les tubes d'étambot sans rien démonter et suivant besoins.

Sur la fiche radio, il est nécessaire de débrancher le fil rouge pour ne pas alimenter une batterie avec l' autre. (il suffit avec une épingle de le faire glisser en dehors de son logement et de l'isoler). le deuxième servo est alimenté par sa batterie et ne reçoit que le signal radio entre la, masse commune (le fil noir) et le fil signal (orange ou blanc) suivant les marques.

Dans le tableau arrière se trouve le servo des gouvernails et la tringlerie de commande. Ils sont couplés.

intraitable3.jpg

Motorisation babord : Vue du réducteur et du cardan.

un exemple de barge

P1010099.JPG Il faut quatre cables pour relier une barge et son pousseur : Deux gardes croisées pour centrer la barge et deux gardes montantes (ou descendantes) pour maintenir la barge contre le pousseur (ou en retenue). On voit ici les deux treuils doubles sont en place.

P1010100.JPG

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.jeanne-paul.fr/index.php/trackback/28

Haut de page